LES FINALES DES NOMS
1) Les noms féminins
- Les noms féminins en « aille », « eille », « elle », « euille » et « ueille » se terminent toujours par « lle » (2 l, e)
Ex : une médaille, une treille, une ruelle, une feuille…
- Les noms féminins en « aie » prennent un « e »
Ex : une haie, une laie…
Sauf : la paix
- Les noms féminins en « eue » prennent toujours un « e »
Ex : une lieue, la queue.
- Les noms féminins en « ie » prennent un « e »
Ex : la vie, une scie…
Sauf : une brebis, une fourmi, une nuit, une perdrix, une souris
- Les noms féminins en « oie » prennent un « e »
Ex : la soie, une oie…
Sauf : la croix, la foi, la fois, la loi, la noix, la paroi, la voix
- Les noms féminins en « oire » prennent toujours un « e »
Ex : une armoire, la victoire…
- Les noms féminins en « oue » prennent un « e »
Ex : une roue, la moue…
Sauf : la toux
- Les noms féminins en « ue » prennent un « e »
Ex :la rue, la vue…
Sauf : une tribu, la bru, la glu, la vertu
- Les noms féminins en « té » ou « tié » ne prennent pas de « e »
Ex : la bonté, l’amitié…
Sauf : une butée, une dictée, une jetée, une montée, une portée, une têtée, une pâtée
Ainsi que les noms qui expriment une idée de contenance : une assiettée, une pelletée…
Remarque : un(e) invité(e)
- Les noms féminins en « ée » prennent un « e »
Ex : la marée, une bouée…
Sauf : une clé (ou clef)
2) Les noms masculins
- Les noms masculins en « ail », « eil », « el », « euil » et « ueil » se terminent toujours par « l »
Ex : le travail, le sommeil, un recueil…
Sauf : un polichinelle, un rebelle, le vermicelle, un violoncelle
- Les noms masculins en « cours » prennent toujours un « s »
Ex : un parcours, un discours, un cours (d’histoire)
Sauf : un court (de tennis)
- Les noms masculins en « é » ne prennent généralement pas de « e »
Ex : le blé, le thé, un pavé…
Sauf : l’apogée, un athée, un camée, un lycée, un mausolée, un musée, un pigmée, un scarabée, un trophée, un coryphée, l’hyménée
- Les noms masculins en « eau » prennent un « e » devant le « au »
Ex : le tableau, le carreau, le poteau…
Sauf : un esquimau, un étau, un landau, un sarreau
Ainsi que les mots dont la terminaison « au » est précédée d’une voyelle : noyau, tuyau, gruau, gluau
- Les noms masculins en « oir » ne prennent pas de « e »
Ex : un miroir, un dortoir, un semoir…
Sauf : un accessoire, un auditoire, le conservatoire, un déboire, le directoire, un interrogatoire, l’ivoire, un laboratoire, un observatoire, un pourboire, un promontoire, un réfectoire, un répertoire, un réquisitoire, un suppositoire, un territoire