Présentation

Grattepanche est un village situé sur un plateau à 13 km au sud d’Amiens, à environ 120 mètres d’altitude. Les communes voisines sont : Cottenchy et Estrées sur Noye à l’est, Jumel au sud, Oresmaux au sud-ouest, Rumigny au nord-ouest et Sains en Amiénois au nord. Grattepanche est une commune qui compte 300 habitants en ce début de siècle et qui a su conserver son caractère rural. Le village est excentré par rapport au territoire de 642 hectares. 

De loin, on découvre une butte verdoyante de laquelle dépasse le clocher d’une église, clocher qui surprend par sa taille et évoque un passé riche par le nombre des habitants mais aussi par la vie sociale qui s’y déroulait. Il est réconfortant de voir qu’à travers les âges, des familles se sont perpétuées au même endroit.

Bien entendu, si on a choisi dans la plupart des cas ce village pour y vivre, c’est qu’on a été séduit par un paysage peu commun dans une campagne qui dévoile progressivement ses charmes. Le plateau masque des trésors de vallons et de collines qui offrent du printemps à l’automne un spectacle digne du meilleur peintre…

    Le village est devenu un lieu de résidence, de plus en plus agrémenté au fil des années grâce à des travaux de bordurage, d’effacement de réseaux et de mise en valeur de l’environnement… On assiste tout doucement à une modification de la population ; en effet, les jeunes gens de Grattepanche ne pouvant trouver de logement à louer dans la commune, partent vers Amiens ou dans d’autres villages. La situation financière de Grattepanche ne permet pas de disposer d’un patrimoine immobilier suffisant pour leur proposer un logement. Parallèlement, le prix des terrains (même s’il a nettement augmenté récemment) et la proximité d’Amiens favorisent les constructions nouvelles et amènent à notre commune de nouvelles familles issues d’origines différentes, apportant une nouvelle dynamique. Le visage de Grattepanche s’est modifié, modernisé, embelli au fil du temps !

    Bien sûr, on manque de commerce ou d’artisanat ; mais Amiens et Ailly-sur-Noye ne sont qu’à une dizaine de minutes… Il n’y a presque plus de cultivateurs donc plus de travail ; mais recherche-t-on encore au 21ème siècle du travail à la ferme ?

    C’est un village ouvert sur l’extérieur et l’avenir : il adhère à diverses structures intercommunales (Amiens Métropole, SIVOM de Boves…) qui lui permettent de bénéficier de travaux de voirie et de réseaux, d’aménagements paysagers, d’un regroupement pédagogique performant, d’une cantine-garderie (à Rumigny), d’une crèche (à Hébécourt)…

felis facilisis tristique nec id Aliquam Donec Donec commodo Praesent quis,