Chés Codins d'Grattepanche

Une enquête, réalisée auprès des instituteurs au début du 20e siècle indique que le village est réputé pour sa production de volailles, et notamment de dindons et de dindes, dont il est produit 800 têtes par an. En conséquence, la commune porte depuis un temps immémorial le surnom de « chés codins d’Grattepanche » (les dindons de Grattepanche). On raconte aussi que les habitants, enrichis par la production de ces « codins » avaient fait placer sur la flèche de l’église un coq surdimensionné, ce qui provoqua la jalousie des villageois voisins qui virent bientôt dans ce coq un dindon; dindon qui permettait de « donner la mesure de l’esprit des habitants de cette paroisse » (Alcius Ledieu, Blason populaire de la Picardie, 1905).
On trouve aussi la forme plus française « chés dindons d’Grattepanche »; c’est celle que retient Ledieu; mais la forme « chés codins » était encore relevée en 1989 auprès des plus vieux habitants de l’endroit.

id porta. ut risus. accumsan fringilla commodo ultricies ut dapibus consequat.